RSS

Actualités

Plan ORSEC feux de forêt et espaces naturels

L’île de La Réunion constitue un réservoir naturel de biodiversité exceptionnel, avec plus de 105.000 ha classés au sein du Parc national (soit 42% de la superficie de l'île) et 237 espèces végétales endémiques. Les « Pitons, cirques et remparts de l'île de La Réunion », correspondant au cœur du Parc national, sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis le 1er août 2010.

Plus de 30 000 ha sont classés en différentes réserves :

• La réserve nationale de l’étang de Saint-Paul et Réserve nationale marine ;

• La réserve biologique ;

• Les zones Naturelles d’Intérêt Écologique, Floristique et Faunistique (ZNIEFF) de type 1 et 2.

La préservation de cette richesse naturelle et des écosystèmes végétaux et animaux est un enjeu pour l’attractivité du territoire. La prévention est la première des actions pour la conservation des espaces naturels.

« Chaque année, comme de nombreux territoires en France, La Réunion est touchée par des feux d’espaces naturels. Au-delà de la protection de la population et des habitats, notre mission est de construire avec le concours des forces opérationnelles une réponse adaptée permettant la préservation de nos espaces naturels.

Le bilan hydrologique et météorologique de ce mois de septembre 2020 hisse la saison sèche à la deuxième place des saisons les plus déficitaires depuis 49 ans avec un déficit de près de 65%. La Réunion est cette année encore plus exposée aux feux de forêts, de broussailles et de canne. L’engagement humain et la mobilisation de moyens spécifiques tel que l’avion bombardier d’eau de type DASH Q400-M4 devront permettre de conduire des actions de prévention, de surveillance et le cas échéant de lutte active contre les incendies pour la préservation de notre patrimoine naturel, de la biodiversité, et la protection des populations. Face aux risques d’incendie, il en va de la responsabilité de chacun d’adapter ses comportements et de faire preuve d’une grande prudence » indique Jacques Billant, Préfet de La Réunion.

Le plan ORSEC* Feux de forêt et espaces naturels tient compte des nouvelles conditions opérationnelles (ajout, disparition de matériels ou modification des procédures) et conforte les dispositifs éprouvés avec succès. À chaque fin de saison, un RETEX (retour d’expérience) est conduit par la préfecture afin de déterminer les axes de progrès et les intégrer dans le dispositif de l’année suivante.

La stratégie de lutte contre les incendies repose aussi sur le principe de surveillance et de mise en alerte des forces opérationnelles. Cette surveillance de chaque instant s’appuient donc sur la collaboration étroite multi-services de :

- Méteo France

- Service départemental d’incendie et de secours 974 (SDIS)

- Etat-major de zone et de protection civile de l’océan Indien (EMZPCOI)

- Mission d’appui de la sécurité civile (MASC)

- L’office national des forêts (ONF)

- Le Parc national de la Réunion (PNR)

- Gendarmerie et Police Nationale

- Forces armées de la zone Sud Océan indien (FAZSOI)

Les missions du SDIS 974 répondent à trois grands volets de la stratégie de lutte contre les feux de forêts et les espaces naturels :

- L’évaluation journalière des risques en collaboration avec Météo France et l’EMZPCOI, la coordination du dispositif inter-services et l’adaptation en conséquence de la réponse opérationnelle

- La prévention par la mise en place d’un dispositif préventif sur le terrain

- L’engagement des moyens terrestres et aériens

Des réunions inter-services sont organisées de manière hebdomadaire afin de permettre les échanges d’informations entre les différents acteurs et d’adopter les moyens opérationnels les plus efficaces.

Télécharger le dossier de presse du plan ORSEC FDF 2020