RSS

Devenir Sapeur-Pompier Professionnel

Détails des épreuves

Concours ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme au moins de niveau V

Les épreuves écrites de préadmissibilité comprennent :

– une dictée (durée de l’épreuve : trente minutes ; coefficient 1) ;

– deux problèmes de mathématiques (durée de l’épreuve : une heure ; coefficient 1).

Chacune de ces épreuves est notée sur 20.

Toute note inférieure à 5 sur 20 à l’une de ces épreuves et toute note moyenne inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire et n’autorise pas la participation à l’épreuve d’admissibilité.

 

L’épreuve d’admissibilité comprend des épreuves physiques et sportives :

– une épreuve de natation (50 mètres nage libre) ;

– une épreuve d’endurance cardio-respiratoire (Luc Léger) ;

– une épreuve de souplesse ;

– une épreuve d’endurance musculaire de la ceinture dorso-abdominale (gainage) ;

– une épreuve d’endurance musculaire des membres supérieurs ;

– une épreuve d’endurance des membres inférieurs (Killy).

Ces épreuves sont notées chacune sur 20 sur le fondement d’un barème fixé par arrêté du ministre de l’intérieur.

La note de l’épreuve d’endurance cardio-respiratoire est affectée d’un coefficient 2, les notes des autres épreuves sont affectées d’un coefficient 1. Le total des points obtenu est divisé par 7.

Cette note moyenne constitue la note des épreuves physiques et sportives, elle est affectée du coefficient 7.

Toute note inférieure à 5 sur 20 à l’une de ces épreuves et toute note moyenne inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire.

 

L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury.

Cette épreuve d’entretien, qui se déroule sans préparation, a pour point de départ un exposé du candidat (cinq minutes au maximum) présentant les raisons pour lesquelles il fait acte de candidature.

Elle est destinée à permettre au jury d’apprécier les qualités de réflexion, les connaissances générales et la motivation du candidat (durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 4).

 

Concours ouvert aux candidats sapeurs-pompiers volontaires

L’épreuve de préadmissibilité consiste en une dictée et une épreuve constituée de questions à réponses ouvertes et courtes portant sur les unités de valeur relatives à la formation des sapeurs volontaires de 2e classe dans les trois domaines d’intervention de la lutte contre les incendies, du secours à personnes et de la protection des biens et de l’environnement dont le programme est fixé par arrêté du ministre de l’intérieur (durée de l’épreuve : une heure).

Cette épreuve est éliminatoire. Seuls les candidats ayant obtenus une note au moins égale à 12 sur 20 sont autorisés à participer à l’épreuve d’admissibilité.

L’épreuve d’admissibilité comprend des épreuves physiques et sportives :

– une épreuve de natation (50 mètres nage libre) ;

– une épreuve d’endurance cardio-respiratoire (Luc Léger) ;

– une épreuve de souplesse ;

– une épreuve d’endurance musculaire de la ceinture dorso-abdominale (gainage) ;

– une épreuve d’endurance musculaire des membres supérieurs ;

– une épreuve d’endurance des membres inférieurs (Killy).

Ces épreuves sont notées chacune sur 20 sur le fondement d’un barème fixé par arrêté du ministre de

l’intérieur. La note de l’épreuve d’endurance cardio-respiratoire est affectée d’un coefficient 2, les notes des autres épreuves sont affectées d’un coefficient 1. Le total des points obtenu est divisé par 7. Cette note moyenne constitue la note des épreuves physiques et sportives, elle est affectée du coefficient 7.

Toute note inférieure à 5 sur 20 à l’une de ces épreuves et toute note moyenne inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire.

L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury.

Cette épreuve d’entretien, qui se déroule sans préparation, a pour point de départ un exposé du candidat

(cinq minutes au maximum) présentant les raisons pour lesquelles il fait acte de candidature. Elle est destinée à

permettre au jury d’apprécier les qualités de réflexion, les connaissances générales et la motivation du candidat

(durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 4).

 

Conditions générales d'accès à la fonction publique

  • posséder la nationalité française
  • jouir de ses droits civiques
  • mentions portées au bulletin n° 2 du casier judiciaire compatibles avec l'exercice des fonctions
  • être en position régulière au regard du code du service national
  • remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction

 

Conditions générales d'accès à un emploi de SPP

  • remplir les conditions d'aptitude médicale et physique spécifiques (voir arrêté du 6 Mai 2000 modifié)

 

Pour plus d’informations sur les dates et lieux de concours, rendez-vous sur le site du ministère de l’intérieur, rubrique sécurité civile : www.interieur.gouv.fr

Téléchargez les modalités et le programme du concours :